Il est déconseillé de s’exposer au soleil lorsque le tatouage est récent (moins de 6 semaines). Le tatouage créé une plaie qui doit se cicatriser. Le soleil peut altérer la cicatrisation du tatouage, entraîner des douleurs sur une peau à vif, des brûlures ou dans certains cas des boursouflures et les pigments risquent de se dégrader, voire le tatouage se déformer. Des taches foncées peuvent également apparaître sur la peau et mettre des mois à disparaître (hyperpigmentation post-inflammatoire).

En cas d’infection, consulter urgemment un médecin.

En cas de coup de soleil sur le tatouage, appliquer une crème ultra hydratante  jusqu’à ce que la peau ait tout absorbé. Renouveler l’opération jusqu’à ce que la crème ne pénètre plus.

Poser un pansement sur le tatouage pour protéger du soleil n’est pas une bonne solution. En effet il ralentit la cicatrisation.

La baignade est également une mauvaise idée lorsque le tatouage est récent. Le sel de mer ou le chlore de piscine ne font pas bon ménage avec tatouage frais. Après une dizaine de minutes, l’encre peut dégorger.

Préférer l’ombre et le sec pendant environ six semaines.

Globalement, même une fois cicatrisé, privilégier une crème solaire indice 50+ quel que soit votre type de peau et hydrater votre peau après chaque exposition. Et peu importe l’intensité des rayons UV, le soleil entraîne le vieillissement du tatouage. A noter que les couleurs claires sont celles qui se ternissent le plus.

Ne pas oublier de remettre de la crème après chaque baignade. Les Bis☀laires vous conseillent un stick de protection solaire, dont la composition est plus adhérente qu’une crème solaire. Facile à transporter pour faire des retouches, il assure la protection des zones sensibles, surexposées ou interdites au soleil. Il est également recommandé pour les cicatrices. Demandez conseil à votre pharmacien-ne.

Si vous n’avez pas encore franchi le cap, il est donc conseillé de faire son tatouage plusieurs semaines avant de partir en vacances et d’éviter que le tatouage ne couvre de grain de beauté afin de pouvoir le surveiller.

NB : Destiné aux tatouages temporaires, le henné est très utilisé sur les plages mais il n’est pas sans risque. Si la couleur de la préparation est trop noire, ne pas faire le tatouage (pâte à laquelle ont été rajoutées des substances chimiques qui peuvent être responsables d’allergies). Préférer une couleur brune orangée. Il est conseillé de le faire à la fin des vacances quand la peau est déjà dorée, sinon il y a le risque de se retrouver avec une marque blanche lorsque le tatouage sera effacé.

Lire aussi : Focus sur…

Photo de couverture :