N’attendez pas de partir en vacances pour vous protéger du soleil et méfiez-vous du bronzage passif ou bronzage « en ville » : travail, déjeuner ou pot en terrasse, pique-nique dans un parc, shopping, jardinage, tonte pelouse, sport en plein air… toutes les occasions sont bonnes !

Le bronzage est malheureusement trop associé à la plage et aux mois de juillet/août. On associe rarement  ville et coup de soleil. En ville les surfaces  vitrées réverbèrent les rayons solaires.  On peut prendre un coup de soleil en marchant. Un nombre record de cas de brûlures a été enregistré en Angleterre l’été 2018 pendant la vague de chaleur.

Outre le sable, l’eau, la neige, le gazon, le goudron, les sols de couleur claire et les surfaces vitrées réfléchissent également les rayons UV. Il faudrait idéalement appliquer un indice 50 sur le visage 365 jours par an.

A l’attention des sportifs : à lire cet article intéressant sur les conseils de footballeurs américains qui passent beaucoup d’heures d’entrainement en plein soleil et qui ont adopté certaines mesures préventives suite à plusieurs cas de cancer de la peau .

Personnes travaillant en plein air : personnel du BTP, jardiniers, marins, agriculteurs, maitre nageurs, etc… soyez vigilants !

Prenez bien garde au temps nuageux et venteux qui n’amène pas de sensation de brûlure mais l’intensité du soleil est identique.

A l’attention de tous : consultez votre dermatologue une fois par an.

Cover picture: Photo by Ben Duchac on Unsplash